Zoom sur un nouvel Atelier Collaboratif du Cabinet Energia !

Pour notre Client Menuiserie G.DUBOIS et durant leur séminaire d’équipe, Claire VALARCHER, Coach au sein du Cabinet ENERGIA a animé un atelier collaboratif autour des rôles, responsabilités et pratiques du manager à partir d’un outil de travail collaboratif digitalisé.

Quelles sont les caractéristiques de l’apprentissage collaboratif ?

  • L’objectif est de mettre en commun et de mettre à contribution les savoirs et les connaissances de chacun. Cet apprentissage collaboratif fait référence aux travaux de Vygotsky sur la théorie du socio-constructivisme. Rappelons que l’apprentissage – l’acquisition de connaissances est dépendant du contexte pédagogique, c’est-à-dire de la situation d’apprentissage. Durant l’atelier, je n’ai travaillé qu’à partir de leurs apports, de leurs expériences et du vécu de leur travail, leur laissant ainsi une grande liberté d’action, notamment au niveau du contenu et de leur stratégie d’apprentissage. Ainsi, le rôle de l’apprenant est renforcé puisque, loin d’être passif, il est acteur de sa propre formation et est au cœur de son apprentissage.
  • Il est important de préciser aussi que les interactions sociales sont nécessaires et primordiales dans un apprentissage. C’est en se confrontant à des points de vue divergents que chacun peut se développer. Plus précisément, en se confrontant aux idées des autres, chacun prend conscience de sa propre pensée. A ce moment, chacun peut alors reconsidérer ses propres représentations et reconstruire un nouveau savoir ou peut-être simplement se réajuster dans son système de pensées ou dans sa pratique professionnelle. Ainsi, le savoir n’est pas transmis par le formateur, mais construit par les apprenants eux-mêmes.

Quels sont les avantages de l’apprentissage collaboratif ?

  • Valoriser les connaissances et les savoirs des collaborateurs : tout le monde sait quelque chose, c’est important de le mettre en avant !
  • Renforcer l’appropriation des savoirs : réfléchir collectivement entraîne une réflexion personnelle. Chacun est responsable de ce qu’il souhaite apprendre : c’est un moyen de faire du lien entre les apprentissages passés et les nouvelles acquisitions.
  • Renforcer la cohésion d’équipe et le travail collectif : c’est un moment où l’intelligence collective se met en œuvre et où la place est laissée à la confrontation des points de vue.

Doit-on parler de “formateur” ?

Lorsque l’on parle d’apprentissage collaboratif, il est difficile de parler de « formateur » . Il s’agit plutôt d’un rôle de « facilitateur » des productions des apprenants.

Mon rôle est d’aider l’équipe dans leurs apprentissages et appropriations. Comme le disait Vygotsky, il « doit jouer le rôle de facilitateur, pas de fournisseur de contenu ».

Cela passe par de la  :

  • Clarification : définir des termes, reformuler, résumer, synthétiser, expliquer, conceptualiser, …
  • Stimulation : questionner, faire réfléchir, encourager la participation, …
  • Facilitation : créer un climat de bienveillance propice à l’expression de chacun, développer, aider à lever les résistances, …

« L’interaction sociale, c’est l’origine et le moteur de l’apprentissage. » (Vygostky)