L’entretien professionnel : êtes-vous à jour ?

Si certains espéraient voir disparaitre l’entretien professionnel avec la réforme de la formation, la Loi Avenir du 5 Septembre 2018 confirme l’obligation et apporte même certains changements !

Mais quels changements ?

  • L’entreprise peut signer un accord collectif pouvant modifier la périodicité et les modalités des entretiens professionnels.
  • La loi Avenir de Septembre 2018 donne le choix à l’employeur pendant l’année transitoire 2020 d’appliquer la législation antérieure à 2019 ou d’appliquer la nouvelle législation.
  • L’employeur doit porter à l’attention de son salarié de nouvelles informations lors de l’entretien : VAE, CEP, CPF et abondements supplémentaires.

Risque financier pour l’entreprise : en cas de manquement à la bonne réalisation des entretiens professionnels, les entreprises de plus de 50 salariés doivent abonder de 3000 euros le CPF de chacun de leur salarié.

Risque social pour toutes les entreprises qui n’accompagnent pas le développement des compétences de leurs salariés.

Besoin de faire le point ou d’être accompagné ? Contactez le cabinet ENERGIA